Les conseils du géant vert

13 juin 2006

Retour des écogestes sur la Toile

Un petit message pour vous annoncer que je reprends sur le site de Fréquence Terre
la démarche que j'opérais sur ce blog
avec une chronique hebdomadaire sur les écogestes.

header21

Cliquez sur la bannière. Le premier article est en ligne.
Vous pouvez le commenter comme sur un blog.
Vous retrouverez des infos déjà publiées ici mais j'essaierai d'aborder de nouveaux thèmes et d'approfondir les anciens.


Cet été, je travaillerai à mon site perso. Au programme : dictionnaire des écogestes et une partie "culinobio" sur les curiosités culinaires qu'on peut trouver en biocoopérative. En attendant, vous pouvez toujours suivre mes recettes de cuisine, de beauté et de santé sur La griotte croque son blog.

Posté par La griotte à 10:06 - - Commentaires [13] - Permalien [#]


21 décembre 2005

La fin d'un blog...

Chers amis, lecteurs fidèles et de passage,

je vous annonce aujourd'hui la fermeture de ce blog. Le Géant Vert prend sa retraite au bout de 7 mois de bons loyaux services.
Mais ne soyez pas déçus car La Griotte quant à elle n'en a pas fini de s'interroger sur les comportements écocitoyens. Et de plus en plus férue du web, elle a décidé de combiner son engagement et l'exploration de la création de sites internet. Alors, vous pouvez déjà la retrouver sur son blog :

banniere1
http://croquegriotte.blogspot.com

et très bientôt sur un site tout beau tout neuf, "Le Crayon vert", où vous retrouverez les sujets qui vous ont plu ici et des nouveaux, mis à jour régulièrement. En fait, elle aurait aimé garder à ses côtés le "Géant vert" mais pour des questions de droit, mieux vaut le laisser continuer sa route tout seul. En exclusivité, la bannière du site actuellement en construction :

crayon
Je vous ferai part de l'adresse sur ce blog.

C'est aussi l'occasion de saluer la création de l'annuaire des blogs naturels, écologistes, écocitoyens... Cela s'appelle Le Fil Vert (devinez qui a trouvé le nom...) et ça a vu le jour grâce à l'idée, à la créativité et au travail de la courageuse Azka de Transition naturelle !!! Encore bravo pour ce blog référence...
Vous n'y trouverez pas les nouveaux articles du Géant Vert (faute de nouveaux articles) mais tous les anciens y sont référencés.

filvert
http://filvert.canalblog.com/

J'ai un petit pincement au coeur en fermant ce blog... Je pense à certains d'entre vous qui m'ont été fidèles depuis les premiers articles. Je ne remercierai jamais assez tous les internautes de la blogoshère qui m'ont donné l'envie de poursuivre ce blog et surtout de lutter pour un monde plus éthique, équitable, simple et respectueux.

Un grand merci, des milliers de baisers virtuels mais sincères et à très bientôt !

Posté par La griotte à 03:46 - - Commentaires [16] - Permalien [#]

18 décembre 2005

Contre le gavage

NE MANGEZ PAS DE FOIE GRAS

photos_056

Les volailles ont la part belle durant les fêtes de fin d'année...
Les Français pourraient se contenter de sucer les os du chapon ou de la dinde, mais leurs repas de réveillon ne sauraient être complets s'ils ne dégustaient pas une tranche de foie gras sur du pain toasté.
On pourrait pardonner aux repas de Noël d'être toujours trop lourds, toujours trop gras mais on ne saurait les excuser quand pour satisfaire aux traditions, ils nous rendent complices du gavage des volailles.

Qu'on élève des animaux dans le but de les manger, cela peut se comprendre. En tant qu'être omnivore, l'homme trouve sa part de protéines dans les produits animaux (mais n'oublions pas que céréales et légumineuses peuvent remplacer ces derniers pour les partisans du végétarisme). Mais qu'on enfonce un tuyau dans la gorge d'un animal jusqu'à son estomac pour lui faire ingurgiter de force le 10ème de son poids en nourriture hyper-énergétique et ce en moins d'une minute deux fois par jour, engendrant chez l'animal troubles digestifs, difficultés respiratoires et maladies, c'est incompréhensible et inacceptable. Sans compter en plus les conditions d'hébergement de ces volailles qui, encagées, n'ont bien souvent pas la place de se mouvoir. Le taux de mortalité des canards gavés est 8 fois plus élevé que celui des canards élevés.

Refusez de manger du foie gras.

Impliquez-vous, signez le Manifeste contre le foie gras.
Et parce que les images parlent souvent plus que les mots, jetez un petit coup d'oeil à cette vidéo.

Posté par La griotte à 18:16 - - Commentaires [13] - Permalien [#]

14 décembre 2005

Sapin ou pas sapin ?


Le sapin écocitoyen, ça existe ?


sapin
(c) Association Française du Sapin de Noël Naturel

Suite à l'article du Hoolistique bloc-note sur le militantisme anti-sacrifice de sapin de Noël et celui des Banlieusardises de Martine qui assume pleinement son envie culpabilisante de sapin à Noël, le Géant Vert se pose à son tour la question... L'écocitoyen doit-il se passer de résineux décoré pour les fêtes de fin d'année ?

Le Géant Vert a trop de souvenirs d'enfance accrochés aux branches d'un sapin pour se résigner si vite à laisser tomber cette tradition de l'arbre de Noël. Examinons les perspectives qui s'offrent à nous...


Le sapin artificiel
: outre le fait que je trouve ça vraiment moche et qu'il ne diffuse pas l'odeur typique et euphorisante du véritable sapin, le sapin artificiel n'est pas, contrairement à ce que beaucoup croit, écologique. Fabriqué bien souvent à l'étranger (par une mains d'oeuvre mal payée dans plusieurs pays), à partir de matières plastiques (donc de dérivés du pétrole), emballé et acheminé (donc pollution due au transport) jusqu'aux points de vente, le sapin artificiel s'il est durable constitue au bout de trois ans en moyenne un (gros) déchet à traiter car non dégradable (donc de nouveau : pollution).

Le sapin naturel : c'est un arbre, un vrai, qui transforme le gaz carbonique en oxygène, et qui sent bon !!! Les sapins qu'on vous vend lors de la période des fêtes n'ont pas été arrachés à la nature de manière braconnière. Des plantations entières sont consacrées aux arbres de Noël et ces dites plantations concourent au renouvellement de l'air, à la stabilité des sols et sont vectrices d'emplois locaux. Mais pour répondre à une démarche écocitoyenne, le sapin naturel doit répondre à deux engagements :
          - être acheté à un producteur local (pour éviter le plus possible la pollution due au transport)
          - être acheté en pot, en motte, bref avec ses racines afin d'être replanté et de re-servir les années suivantes.
Enfin si vous tenez vraiment à votre sapin pour les fêtes de fin d'année et que vous n'avez pas de jardin pour replanter, optez pour le sac à sapin (voir plus bas) et emmenez votre arbre défunt regretté à la déchetterie afin qu'il soit mis à composter avec les déchets verts. Gare à vous s'ils se retrouvent sur le trottoir devant votre porte, les sbires d'Hooly sont là à guetter avec leurs appareils photo... ;D

Autre sujet d'importance écocitoyenne : les décorations de Noël...
Les enfants adorent les guirlandes en plastiques de toutes les couleurs et les personnages en pochoirs à la bombe blanche sur les vitres... Ils aimeront tout autant accrocher dans le sapin :
- des sablés (à grignoter après les fêtes)
- des sucres d'orge
- des personnages en pâte à sel
- des figurines et des boules en bois
- des feuilles de houx avec leurs petites boules rouges
- des étoiles, des sapins, des anges... en carton (peints par leurs soins)
- ...
Autrefois, les sapins étaient décorés de noix, de confiseries et de gâteaux.
Quant aux vitres, on peut faire pendre devant des guirlandes de bonhommes de neige ou d'étoiles en papier blanc, reliés par un fil.
Soyez imaginatifs...

Enfin, le sac à sapin... Disposé au pied de l'arbre, il permet de recueillir les épines tombées et d'emballer à la fin de sa vie le sapin de Noël. 2 bonnes raisons d'utiliser le sac à sapin :
    - il est solidaire : sur 5€ versé, 1,30 sont reversés à Handicap International.
    - il est désormais biodégradable !! Il peut être mis à composter avec le sapin.
Vous le trouverez dans les supermarchés, les jardineries, les fleuristes... ainsi que sur Bootiketic.


Les liens à visiter :

L'article d'Hooly, militante anti-cadavre-de-sapin-sur-les-trottoirs-après-les-fêtes-de-Noël : C'est un sapin abandonnéééééé !
L'article de Martine des Banlieusardises : Mon beau sapin...
Noël Vert, le site de l'Association Française de Sapin de Noël Naturel.
La page d'Handicap International sur "le sac à sapin".

Posté par La griotte à 18:15 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

09 décembre 2005

Courrier International

A la une du Courrier International cette semaine


i57857couv788

C'est l'occasion pour le Géant Vert, abonné depuis quelques temps et grand lecteur du Courrier International, de vous dire tout le bien qu'il pense de ce journal... Hebdomadaire positionné à gauche, les articles qui le constituent sont tirés des journaux du monde entier et visent par là l'objectivité sur l'information internationale. Il est très instructif de voir le regard que pose sur nous la presse de nos voisins, et révélateur comme dernièrement lors de la crise des banlieues.

A la une cette semaine : La maison brûle, 54 héros de l'écologie pour sauver la Terre.
Sous une forme ludique (la constitution d'un jeu de cartes), retrouvez 54 acteurs de la protection de l'environnement à travers le monde, dans les domaines du réchauffement, de la biodiversité, de l'eau, des forêts, de la pollution, du nucléaire, de la politique...

Quelques unes de ces cartes :
- Mehda Patkar qui s'est élevé en Inde contre la construction des barrages qui délogeaient 350 000 personnes.
- Odigha Odigha qui lutte contre le déboisement et l'exploitation forestière illégale au Nigeria.
- Isidro Baldenegro Lopez qui s'élève aux côtés des Indiens Raràmuris au Mexique contre l'abattage non réglementé des forêts de l'Etat du Chihuahua
- Corneille Ewango, botaniste congolais, responsable de la botanique dans la réserve d'Okapi, qui a caché, risquant sa vie, dans la forêt, des caisses de documents et de matériel pendant la guerre civile.
- Dener Giovanni qui a fondé au Brésil le Réseau national de lutte contre le trafic d'animaux sauvages.
- Jean-Baptiste Chavannes qui a créé en Haïti le Mouvement Paysan de Papaye pour assister et fédérer les agriculteurs.
- Ka Hsaw Wa qui a réuni des informations et des témoignages sur les exactions du régime de Myanmar lors de la construction du gazoduc de Yadana.
.... etc

2 Français parmi les 54 "héros de l'écologie" : Serge Latouche, économiste qui prône la décroissance et en joker, José Bové, ancien président le la Confédération paysanne.

14 des personnalités présentées dans le dossier ont reçu le Prix Goldman de l'Environnement, considéré comme le Prix Nobel de l'environnement. Pour en savoir + : The Goldman Environmental Prize (en français).


Vous trouverez le numéro présenté ci-dessus en kiosque pour 3€. vous pouvez aussi aller faire un tour sur le site du Courrier International.

Posté par La griotte à 15:41 - - Commentaires [6] - Permalien [#]


03 décembre 2005

Moins de viande dans notre assiette


MANGEZ MOINS DE VIANDE

vache

Surconsommation
Le steak de boeuf de 200g qu'on achète au supermarché ou à la boucherie aura nécessité, avant d'arriver dans notre assiette, l'utilisation de 4kg de céréales (traitées aux pesticides), de 4000 L d'eau et plus de 2dL de pétrole.
Les céréales destinées au nourrissage d'un boeuf d'élevage pourraient nourrir 12 fois plus de personnes que le boeuf en lui-même.

Pollution
L'élevage des animaux est responsable de pollutions diverses : pollution des sols et des eaux par les pesticides utilisés pour les céréales de leur consommation, par les excréments porcins, pollution de l'atmosphère concourrant au réchauffement de la planète par les pets des bovins... 

Conditions animales
Les conditions d'élevage des animaux dans les circuits traditionnels courants sont révoltantes : 27 poulets pour 1m² dans un bâtiment fermé abbatus au bout de 40 jours seulement, des porcs élevés sur caillebotis en pente pour faire travailler leurs muscles, sans paille (d'où plus grosse pollution engendrée par le lisier), des veaux retirés à leur mère dès la naissance... Sans compter la mauvaise alimentation et les antibiotiques avalés par les animaux des élevages intensifs que vous retrouverez dans votre assiette. Pour lutter contre ces dérives, une seule solution : MANGER BIO !


Pour le bien de la planète, des animaux et des hommes, il est aujourd'hui nécessaire de changer nos habitudes de consommation. La viande n'est pas indispensable à notre développement et à notre santé et par conséquent n'a pas sa place dans notre assiette à tous les repas. Il faut privilégier la qualité à la quantité.



LE VEGETARISME
 

Le végétarisme est vieux comme le monde mais la prise de conscience écologique et éthique ne semble avoir véritablement pris forme en Occident que dans les années 70. Les années 90 marquent un véritable boom avec les différentes crises alimentaires et la découverte des coulisses des élevages industriels.

Les végétariens ne mangent aucun produit animal, ce qui inclut donc dans la liste les bien souvent oubliés poisson et coquillages.
Les végétaliens ne mangent aucun produit animal et aucun sous-produit animal comme le lait, le fromage et les oeufs.
Les crudivores ne mangeront que des crudités et les frutivores que des fruits mais il me semble qu'on tombe là dans des extrêmes pouvant mettre en danger la santé des intéressés.

Pour en savoir plus : Vegetarisme.org, Vegetarisme.info, Vegetarisme.fr, Veg'Terra...
Voir aussi l'article d'Hooly : Le poisson est bien un animal comme les autres.
Ainsi que l'article de Raffa : Des raisons de manger bio et/ou végétarien
Et pour les papilles végétariennes, jetez un oeil au Blog bio d'Anne.

J'en profite pour relayer le questionnaire de la Commission Européenne sur le Plan d'action relatif au bien-être des animaux d'élevage. Prenez 10 minutes de votre temps et participez à la consultation pour améliorer les conditions d'élevage en Europe ! C'est ça aussi être écocitoyen ;)

Posté par La griotte à 20:56 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

26 novembre 2005

Cartes de voeux solidaires


AIDEZ UNE ASSOCIATION
EN ACHETANT DES CARTES DE VOEUX

greenpeace
(c) Greenpeace


Liste non-exhaustive des associations à qui acheter des cartes de voeux


WWF

Pour financer les actions de la WWF en faveur de la protection de la nature.
Cartes de voeux entreprise : 6 lots différents contenant chacun 50 cartes doubles. Entre 47,5€ et 62,5€ le lot + 9€ de frais de port.
Vous pouvez aussi envoyer gratuitement des e-cards à vos proches pour faire connaitre les missions de la WWF.

GREENPEACE
Pour aider Greenpeace à lutter contre les problèmes écologiques.
16 lots de cartes de voeux avec enveloppes. 3€ de frais de livraison. Entre 6 et 9€ pour une douzaine de cartes, 4,45€ pour un set de 6 cartes postales. Les petits prix : 8€ pour un lot de 20 cartes, 11€ pour un lot de 24, 12,5€ pour un lot de 36...
Leur calendrier est à 9,95€. Leur boutique est riche en cadeaux !

UNICEF
Pour faire respecter les droits de l'enfant autour du monde.
L'association propose 41 lots de cartes de voeux. Entre 7 et 13€ pour une dizaine de cartes doubles avec leurs enveloppes. Mon coup de coeur : les 5 cartes "Kirikou" dessinées par Michel Ocelot pour 10€, attention édition limitée !
Profitez-en pour jeter un oeil à leur boutique de cadeaux, de jouets, de déco...
Vous pouvez aussi acheter et envoyer des cartes virtuelles : les e-cards.

MSF
Pour financer des actions de terrain auprès des populations victimes de "catastrophes d'origine humaine".
4 lots de cartes de voeux contenant chacun 8 cartes double avec enveloppes. 10€ + 3€ de frais de port
Mon coup de coeur : la série "Mystérieuse Patagonie" d'un photographe de la revue Géo.
L'association vend aussi un calendrier pour 12€.

AIDE ET ACTION
Pour le developpement et l'amélioration de la scolarisation autour du monde.
4 lots de cartes doubles avec enveloppes. 7€ pour un lot de 4 cartes, 10€ pour un lot de 10 + 2,5€ de frais de port.
Mon coup de coeur : les 10 cartes "Rwanda".
Envoyez gratuitement une e-card à vos proches.

SOS ENFANTS

Pour aider les enfants en détresse en favorisant le développement durable.
3 lots de 5 cartes de voeux avec enveloppes en provenance du Népal, du Rwanda et du Togo. 2 lots offerts pour un don de 16€, 3 pour un don de 24€...
Mes coups de coeur : pour les 3 lots !!!
Envoyez gratuitement une e-card (particulièrement jolie) à vos proches !

EDUKAFASO
Pour la scolarisation des enfants du cycle primaire au Burkina-Faso.

2 lots différents : les "Batik" (peinture au pochoir sur tissu) sont vendues 5€ le lot de 5 cartes. Les "Etnic", peintes à la main par un artiste burkinabé, sont pour l'instanté épuisées mais ils vont se réapprovisionner.
Les frais de port sont très raisonnables.

CROIX-ROUGE FRANCAISE
Pour aider la Croix-Rouge dans sa lutte contre la précarité.
Les cartes seront vendues dans les supermarchés de France entre le 1er décembre 2005 et le 31 janvier 2006.
2,95€ la pochette de 6 petites ou 4 grandes cartes, dont 0,5€ reversés à la Croix-Rouge.


PERCE-NEIGE
Pour aider l'association dans son action auprès des personnes handicapées mentales.
11€ (frais de port inclus) le lot de 6 cartes aux formes originales avec enveloppes, dont 2€ reversés à l'association.

AFA
Pour vaincre la maladie de Crohn et la recto-colite hémorragique.
4 cartes avec enveloppes pour 6€.

LES ENFANTS DU SOLEIL
Pour financer un centre nutritionnel destiné aux enfants dans le bidonville de Villa Cono à Arequipa au Pérou.
1 pochette de 8 cartes avec enveloppes pour 3,5€ + frais de port. 9 modèles de pochettes et 3 motifs de cartes différents.

DHROPEN
Pour financer des actions médicales au Tibet
1,5€ pour une carte réalisée à la main par un calligraphe.
Vous choisissez votre message parmi leur liste et le style d'écriture.


Posté par La griotte à 19:18 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

14 novembre 2005

Espèces en voie d'extinction

Mobilisez-vous
pour sauver les espèces animales menacées

dodo

Le Géant Vert a passé le week-end à Paris et en a profité pour aller voir la Grande Galerie de l'Evolution. Un peu déconcerté devant tant d'animaux empaillés, la visite de la salle de la faune menacée et disparue est venue justifier de toute cette taxidermie. Dans une salle obscure, des spécimens d'espèces éteintes ou en voie d'extinction reposent, tardivement mis à l'abri des hommes, dans des cages en verre. La disparition de certaines espèces s'avère inéluctable, les quelques rares résistants ne pouvant perpétuer l'espèce dont ils sont les derniers ressortissants, d'autres ont déjà été rayées de la surface du globe, d'autres encore pourraient survivre si la pollution, la déforestation, la chasse perpétrées par l'homme ne réduisaient leur espace et leur nombre. A chaque disparition d'espèce, c'est tout l'écosystème qui se retrouve perturbé.



Pour lutter contre l'extinction de nouvelles espèces animales, le Géant Vert vous propose quelques sites informatifs :

La Commission scolaire de Montéral liste toutes les espèces menacées autour du globe.
Les Moussis Londais vous proposent aussi de faire le tour des continents des espèces menacées.
L'article de François sur le blog L'écologie de jour en jour
Le site Terre Sacrée, leur page intitulée "Biodiversité : hécatombe" et leur article sur le clonage d'espèces menacées au zoo de San Diego.
La page "Espèces" du WWF.
L'exposé sur les espèces disparues de Jean-Baptiste Lusson et Abdelhamid Benkouhi, étudiants en maîtrise de biologie.
La liste rouge de l'Union Internationale de Conservation de la Nature (en anglais).



Et quelques pétitions à signer et faire circuler :

bt_loup1
Pour la protection du loup en France (WWF)


onevoicePlusieurs pétitions : pour la protection des ours en Chine, au Pakistan et en Inde, contre la chasse des bébés phoques, contre la pêche des cétacés au Japon...  (One Voice)

lueur

Pour la protection des grands singes (Cité des Sciences)



elephant

Pour la protection des éléphants (30 millions d'amis)



baleine

Contre la chasse aux baleines et aux dauphins au Japon



greenpeace
   Pour la protection des dauphins dans la Manche (Greenpeace)




Posté par La griotte à 19:15 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

05 novembre 2005

Le chauffage

Réchauffons-nous sans réchauffer la planète

chemin_e


L'automne s'installe progressivement et avec lui, le froid de la saison. Le Géant Vert qui s'est juré de ne pas allumer le chauffage avant début novembre tient encore bon, emmitouflé qu'il est dans ses pulls et ses chaussettes de montagne, le chat sur les genoux et profitant de la chaleur montante de la caverne d'en-dessous. Parce qu'il en connait des frileux qui ont allumé leurs radiateurs depuis un petit moment et parce qu'il va bientôt lui aussi trouver que "ça caille", il a décidé de faire son article sur la bonne utilisation du chauffage.

Le chauffage représente 70% de la consommation d'énergie d'un foyer. Mal utilisé, il représente un véritable problème écologique. Il faut limiter sa consommation : 1 degré supplémentaire, c'est 7% de dépense énergétique en plus.
Electrique, il chauffe mal, gaspille beaucoup d'énergie et coûte très cher. Au  gaz naturel, il pollue peu mais puise dans nos réserves d'énergie fossile. Au fioul, il est moins cher mais produit du soufre et plus de gaz carbonique que le gaz. Il faut privilégier le chauffage aux énergies renouvelables (bois, solaire).
Pour être au chaud chez soi, notre foyer doit avant tout être bien isolé, sinon une grosse partie de la chaleur s'échappera et ira chauffer l'air de la rue.  :o
Les appareils de chauffage doivent être vérifiés régulièrement. Mal entretenus, chaudière, radiateurs, chauffe-eau gaspilleront de l'énergie (de 8 à 12% en plus) et dureront moins longtemps.
N'oubliez pas d'aérer ! Et pensez que sur votre lieu de travail, nombre des conseils qui suivent peuvent être appliqués.


Des conseils pour avoir chaud l'hiver sans gaspiller trop d'énergie :

Les indispensables :
¤ Habillez-vous chaudement.
¤ Fermez vos volets et vos rideaux quand la nuit tombe.
¤ Mettez des bouillottes chaudes sous votre couette 1/2h avant d'aller vous coucher.
¤ Disposez des récipients remplis d'eau près des radiateurs pour humidifier l'air.

Chauffez raisonnablement :
¤ Adoptez une chaleur entre 15 et 20°C selon les pièces.
¤ Ne chauffez que les pièces habitées. Allumez-le chauffage dans la salle de bain 1/4h avant d'aller prendre votre douche, éteignez-le quand, dans la cuisine, vous faites fonctionner votre four ou votre cuisinière.
¤ Eteignez ou baissez le chauffage la nuit.
¤ Eteignez le chauffage 1/4h avant d'aérer une pièce et pendant que la fenêtre reste ouverte.
¤ Utilisez des thermostats d'ambiance pour obtenir une chaleur constante dans les pièces à vivre. Programmables, ils vous permettront d'adapter la température selon les différents moments de la journée (nuit, absences). Les robinets thermostatiques s'installent directement sur le radiateur.

Faites circuler la chaleur :
¤ Utilisez/installez des ventilateurs
¤ Installez des panneaux réfléchissants derrière vos radiateurs
¤ Nettoyez bien vos radiateurs. Encrassés ils diffusent mal la chaleur.

Optez pour les énergies renouvelables :
¤ Faites des feux de cheminée. La combustion du bois ne contribue pas à l'effet de serre car le CO² qu'il libère en brûlant est le même qu'il a absorbé pendant sa croissance. Faites brûler du bois bien sec (humide, il pollue plus) et certifié NF Environnement (garantie de performance).
¤ Optez pour un poêle, un insert (placés dans la cheminée, ils chauffent autant mais gaspillent moins de bois) ou une chaudière à bois. Il existe des crédits d'impôt pour aider à vous équiper.
¤ Equipez-vous de matériel solaire. Gros investissement, il sera amorti sur moins d'une dizaine d'année, le matériel ayant une durée de vie de 20 ans en moyenne. Chauffe-eau solaire et plancher chauffant basse température peuvent couvrir jusqu'à 70% de vos besoins énergétiques. Les panneaux photovoltaïques restent très chers mais l'énergie que vous produisez avec et que vous n'utilisez pas peut être revendue à EDF. Renseignez-vous auprès de l'ADEME sur les crédits d'impôts proposés.
¤ Faites construire une véranda ou une serre. Elles emmagasinent la chaleur du soleil.
¤ Renseignez-vous sur les pompes à chaleur qui (comme leur nom l'indique) "pompent" l'énergie dans le sol, l'eau des nappes phréatiques ou l'atmosphère et peuvent réduire nos factures d'électricité de 60%. Possibilité de crédits d'impôt.

Isolez :
¤ Installez chez vous le double-vitrage (10% d'énergie de gagnée) ou de manière moins coûteuse, collez des films thermorétractables sur vos vitres.
¤ Isolez la toiture, les murs et les planchers
¤ Faites pousser des plantes grimpantes à feuilles caduques sur les murs exposés au sud de votre maison


Pour en savoir plus :
- Sur le chauffage solaire : le Plan Soleil de l'ADEME
- Sur les pompes à chaleur : Wikipédia et EDF
- Sur les crédits d'impôt en faveur des énergies renouvelables : l'ADEME
- Sur l'isolation : Jebatis.com



Posté par La griotte à 21:16 - - Commentaires [21] - Permalien [#]

29 octobre 2005

La beauté dans l'assiette

Suite à une chouette idée de Raffa (relayée par Hooly, Thanys, Sad Angel, Le Lutin, Lilibellule, Beautymyst, Bouquetdebamboo, Lyla...), le Géant vert vous livre sa ptite routine beauté. Ses copines de blogs ont de bien meilleurs secrets de coquettes à vous faire partager et il ne tardera pas à leur piquer quelques unes de leurs recettes bien-être maison alors il a décidé de détourner un peu la consigne...

Le Géant Vert va décevoir plus d'une géante mais il n'a pas la peau et le cheveu vert... En fait il n'est même pas un homme ! Le Géant vert, c'est un petit bout de fille, blonde à la peau claire. Il n'y connait pas grand-chose en cosmétiques et mise surtout sur ce qu'il ingère plutôt que sur ce qu'il s'applique sur la tête et le corps. Alors sa routine beauté commence dans son assiette... Vous trouverez donc ici les éléments nécessaires à la santé et à l'éclat de notre peau et de nos cheveux.


POUR LES CHEVEUX

          ¤ Des protéines (75 g/j)
En synthétisant la kératine, elles assurent la bonne formation des cellules capillaires. D'origine animale, leur action sera déterminante car elles sont alors riches en acides aminés soufrés, constituants essentiels des cheveux. Les végétariens sont donc plus sujets aux carences mais peuvent se rattraper sur le soja par exemple.

Thon --- Sole --- Poulet --- Jambon cuit --- Viande bovine
Jaune d'oeuf --- Fromages
Soja
--- Haricots --- Lentilles
Amandes --- Pistaches


          ¤
Du fer (15 à 20 mg/j)
Il oxygène les racines capillaires et contribue ainsi à la bonne pousse des cheveux. La vitamine C stimule son absorption contrairement au café et surtout au thé. D'origine animal, il est mieux absorbé par l'organisme mais il est présent dans de nombreux produits végétaux et laitiers.

Abats --- Huîtres --- Moules --- Coquillages
Jaune d'oeuf --- Lait --- Yahourts
Germes de blé --- Farine de soja --- Céréales --- Lentilles --- Persil
Cacao --- Amandes --- Noisettes

 
         ¤ Du zinc (12 à 15 mg/j)
Cet oligo-élément permet la synthétisation des protéines et la division cellulaire, ce qui aura pour effet de fortifier le cheveu.

Huîtres --- Fruits de mer --- Viande --- Foie
Jaune d'oeuf --- Fromages à pâte ferme
Germes de blé --- Soja --- Haricots --- Lentilles --- Pois --- Pain complet
Noix --- Noisettes

          ¤ Du soufre (1 g/j)
En alliance avec un bon apport de zinc, il contribue à la kératinisation.

Crevettes--- Cabillaud --- Saumon --- Coquillages --- Huîtres --- Viande --- Poulet
Jaune d'oeuf
Soja  --- Céréales --- Lentilles --- Pois --- Brocolis --- Riz complet
Noisettes


          ¤
Des vitamines du groupe B
Elles participent à la kératinisation, fortifient les racines des cheveux en renouvellant les cellules des follicules pileux.
La B3 oxygène les racines, la B5 assure la bonne croissance des cheveux, la B6 concoure au métabolisme des protéines soufrés de la kératine, la B8 contrôle l'excès de sebum.

Foie --- Thon --- Saumon --- Maquereau --- Huîtres --- Moules --- Volaille
Jaune d'oeuf --- Fromage de chèvre sec --- Lait
Germes de blé --- Soja  --- Céréales --- Lentilles --- Cresson --- Epinards --- Laitue --- Abricots --- Prunes --- Champignons --- Chou
Levure de bière --- Noix --- Noisettes --- Amandes




POUR LA PEAU

Pour éviter d'avoir le teint brouillé, un bon transit intestinal est indispensable. De même qu'il est capital d'éliminer les toxines engendrées au quotidien en buvant beaucoup d'eau (un grand verre dès le réveil) et en privilégiant les anti-oxydants, afin d'aider notre peau à mieux lutter contre les agressions extérieures : pollution, fumée de cigarette, froid, soleil... en la rendant plus résistante.  


          ¤
De la vitamine C (110 mg/j)
Elle aide à la formation du collagène qui rend la peau plus élastique et plus résistante. Elle participe au renouvellement et à l'entretien des cellules et donne de l'éclat à notre peau.

Orange --- Citron --- Kiwi --- Clémentines --- Pamplemousse --- Mangue --- Fraises --- Tomates --- Pêches
Epinards --- Chou --- Légumes verts --- Carottes

         ¤ De la vitamine E (12 mg/j)
Elle aide à la régénération des cellules et à la bonne constitution de leur membrane. Elle favorise la tolérance de la peau au soleil et permet de lutter contre le vieillissement prématuré de la peau.

Foie
Jaune d'oeuf --- Beurre
Germes de blé
--- Légumes verts
Huiles végétales --- Miel --- Amandes --- Noisettes --- Noix


         ¤
De la vitamine A (600 mcg/j)
Elle accélère la cicatrisation des plaies, empêche la peau de devenir sèche, épaisse et rugueuse et participe au renouvellement des cellules de l'épiderme. Le bétacarotène transformé par l'organisme en vitamine A protège la peau des UV, la prépare au soleil et donne "bonne mine".

Foie
Jaune d'oeuf --- Beurre --- Laitages --- Fromages
Légumes verts
--- Abricots --- Mangue --- Carottes --- Potiron --- Melon

 

         ¤ De la vitamine B2 (1,6 mg/j)
 Elle empêche les lèvres de fissurer et la peau de peler.

Oeufs --- Fromage --- Lait
Céréales --- Abricots --- Prunes
Levure de bière


         ¤ De la vitamine B5 (5 mg/j)
Elle protège en les fortifiant peau, muqueuses et ongles. Elle maintient leur pigmentation.

Foie --- Viande --- Poisson
Jaune d'oeuf --- Produits laitiers
Avocat --- Banane --- Chou

         ¤ Du zinc (10 à 12 mg/j)
Mieux absorbé quand il est d'origine animale, il est indispensable à la synthèse des protéines et à la division cellulaire. Il favorise la cicatrisation et lutte contre les problèmes de peau comme l'acné. Un verre de vin rouge favorise son absorption.

Huîtres --- Fruits de mer --- Viande --- Foie
Jaune d'oeuf --- Fromages à pâte ferme
Germes de blé --- Soja --- Haricots --- Lentilles --- Pois --- Pain complet
Noix --- Noisettes


         ¤
Du sélénium
(50 à 60 mcg/j) 
Anti-oxydant qui permet de lutter contre le vieillissement prématuré de la peau.

Fruits de mer --- Viande --- Poisson --- Oeufs
Champignons --- Céréales complètes --- Ail --- Echalote --- Légumes verts
Noix --- Noisettes --- Amandes


         ¤ Des acides gras essentiels (8 à 16 g/j)
Ils fortifient la peau afin qu'elle ne soit pas trop sèche et sensible. Ils sont utiles dans la constitution des membranes des cellules de l'épiderme.

Poisson gras
Huiles végétales --- Germes de blé
Noix --- Amandes



logo_sens_interdit Les graisses saturées, en formant des toxines dans l'organisme, empêchent la bonne circulation du sang et par là l'oxygénation des racines capillaires, entraînant pellicules, démangeaisons, cheveux ternes et cassants ainsi que des cellules de la peau, la rendant terne, sèche, sensible, plus sujette au vieillissement. Il faut aussi éviter les charcuteries, les pâtisseries industrielles, le pain et le sucre blancs, l'alcool, le tabac.



Ma routine beauté


Tous les jours
° un jus d'oranges pressées
° deux à trois tranches de pain complet
° un verre de lait de soja
° une salade (radis noir - mon chouchou detox -, pissenlit, carottes, germes de soja, tomates...)
° une part de légumes verts
° une part de céréales complètes
° un yahourt (avec sucre de canne)
° du fromage de chèvre frais
° ail, huile d'olive, levure de bière, sauce soja, fines herbes
° 2 fruits
° quelques fruits secs
° 1,5 L d'eau (nature + maté + thé)

2 à 3 fois par semaine
° du tofu
° des oeufs
° des carrés de chocolat noir

Une fois par semaine
° des huîtres ou des coquillages ou des crevettes
° une viande rouge (en période de règles) ou une volaille ou une tranche de jambon cuit
° un poisson gras
° du vin rouge




Posté par La griotte à 21:28 - - Commentaires [12] - Permalien [#]

24 octobre 2005

Sans fumée

ARRETER DE FUMER
(pour de bon cette fois)

cigarette_composition

Cela fera bientôt 10 mois que j'ai arrêté de fumer. Si j'étais honnête, j'avouerais que depuis quelques temps, j'aime bien m'en griller une petite régulièrement. Mon loup a recommencé, très peu aussi mais je connais le cercle vicieux, et ma volonté doit faire face maintenant au tabac à rouler sur la table du salon...
Auto-persuasion et rappel écologique, je me suis dit que c'était l'occasion de me rappeler toutes les bonnes raisons qui m'ont poussée à arrêter. So...


13 bonnes raisons d'arrêter de fumer


Fumer empoisonne le corps

(bronchites, difficultés respiratoires, mauvaise circulation du sang, infarctus du myocarde, cancer des poumons, de la gorge, du larynx, de la vessie, risques cardiaques, risques cardio-vasculaires en association avec la pilule...)

Fumer empoisonne mon entourage
(il respire notre fumée, sans parler du bébé lors de la grossesse ou allaité qui avale de la nicotine. Il faut aussi penser à l'influence que nous avons sur nos proches ; j'ai toujours vu mes parents fumer, quand j'ai pris conscience du danger du tabac, mon adolescence enfumée était déjà derrière moi)

Fumer tue prématurément
(suite aux maladies citées plus haut, 200 Français meurent chaque jour à cause du tabac, 80 000 par an)

Fumer inquiète mes proches
(en raison des menaces sur la santé. Si papa, tu voulais bien essayer...)

Fumer c'est cher, voire ruinant
(en 10 mois, j'ai pu dépenser 500€ autrement que chez le tabagiste du coin - facho de surcroît)

Fumer ça pollue
(Goudrons, gaz toxiques et métaux lourds composent une cigarette. La fumée pollue l'atmosphère et nos intérieurs, les mégots non jetés dans une poubelle mettront 2 à 5 ans pour se biodégrader et seront susceptibles d'empoisonner des animaux, la fabrication et le transport des paquets et des cigarettes menacent l'environnement...)

Fumer ne me procure plus de plaisir
(le fumeur dépendant se jette sur ses cigarettes par habitude et même lors des moments conviviaux, ne ressent plus les sentiments de bien-être des premiers temps)

Fumer donne mauvaise haleine

Fumer diminue le goût et l'odorat

Fumer empeste les vêtements
(et l'on ne se rend même pas compte qu'on pue tellement notre nez est habitué)

Fumer rend les ongles et les dents jaunes, le teint blafard et les cheveux ternes

Fumer ne rend pas plus cool

Fumer, c'est accepter d'être soumis à une dépendance

Fumer enrichit les grandes compagnies de tabac


Si vous voulez en savoir plus, allez faire un tour sur le site de Tobacostop, vous y apprendrez notamment qu'il vaut mieux coller le nez à un pot d'échappement que d'inhaler la fumée d'une cigarette :(

Quant aux méthodes pour arrêter de fumer, c'est une question bien complexe. Moi qui ne fumait pas beaucoup (entre 5 et 10 par jour), la volonté aura été suffisante, même si les petites rechutes pointent leur nez :[ .

Je crois qu'il faut d'abord comprendre pourquoi on fume et pour quelle(s) raison(s) on veut arrêter afin de mieux cerner quels seront les manques et trouver des solutions alternatives aux cigarettes. L'acupuncture et le yoga peuvent être de grande aide en cas de stress ou de manque de confiance en soi. Il est nécessaire de faire des projets (voyage, achats) avec l'argent économisé, comme récompense méritée. Il est toujours bon de consulter un médecin qui saura nous alarmer sur la nécessité d'arrêter... Pendant les trois premiers mois d'arrêt, le temps du sevrage, la phrase d'un docteur que j'avais consulté me revenait sans cesse : "vous en reprenez une et vos efforts auront été vains", c'est grâce à ça que j'ai tenu le coup quand j'étais encore fragile.

Allez je me remotive, c'est plus facile maintenant qu'il y a 10 mois !!

.

Posté par La griotte à 21:54 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

19 octobre 2005

Cuisine d'écocuistot

Ma cuisine écologique

toque

Après avoir vu ce que contenait la salle de bain du bon écocitoyen, le Géant Vert se penche sur la cuisine...
Qu'est-ce qu'utilise l'écocitoyen pour cuisiner et qu'est-ce qu'il mange ?


Electro-ménager

J'ai déjà fait des articles sur chacun des appareils électroménagers sur ce blog mais il est toujours bon de rappeler quelques règles de base.


¤ Des appareils de classe A. L'achat ou le renouvellement d'un réfrigérateur, d'un lave-vaisselle, d'un four doit être pensé dans le long terme : choisir un appareil de classe A représente un investissement conséquent mais la dépense sera compensée au fil des années grâce aux économies d'énergie et à la durée du produit. Econome et durable caractérisent l'appareil écologique.

¤  La taille du réfrigérateur doit être adaptée au nombre d'habitants du foyer. Il doit être éloigné de toute source de chaleur (ce qui inclut le lave-vaisselle et l'exposition au soleil), réglé sur 5°C, dégivré régulièrement pour ne pas gaspiller d'énergie. Le congélateur doit être situé dans une pièce non chauffée, réglé sur -18°C, dégivré deux fois par an. Pour plus de conseils, je vous renvoie à l'article "Dans mon frigo..."

¤ Le lave-vaisselle n'est souvent nécessaire que pour un foyer de plus de 3 personnes (sauf si vous utilisez beaucoup de vaisselle ou que vous manquez cruellement de temps) car mieux vaut ne le faire tourner que lorsqu'il est plein, le moins souvent possible. Il reste toujours plus écologique (notamment au niveau du produit détergent) de faire la vaisselle à la main, à condition de ne pas laisser couler l'eau en continu. Allez voir l'article "Une vaisselle écologique"

¤ Le four doit être de petite taille, à moins que vous ne cuisiniez régulièrement pour des grandes tablées. Choisissez plutôt un four à gaz. Le four à micro-ondes, qui ne sert bien souvent qu'à réchauffer, n'est pas obligé d'encombrer votre cuisine et d'être une dépense d'énergie supplémentaire. Pour approfondir le sujet : "Le four".

¤ Quant à la cuisinière, elle doit être choisie au gaz même si elle est plus chère à l'achat car elle dépense deux fois moins d'énergie que la cuisinière électrique. Les plaques électriques gaspillent de la chaleur encore 15 min après leur extinction. Les plaques à induction sont elles une bonne alternative pour dépenser moins d'énergie. Dessus, les casseroles seront bien évidemment couvertes pour éviter une perte d'énergie de 30%.


Batterie de cuisine

¤ Mieux vaut choisir casseroles, poêles, wok en fer, en fonte ou en acier 18/10. Le cuivre en s'oxydant produit du "vert de gris", toxique à haute dose, irritant pour le système digestif à faible dose. L'aluminium produit du gel d'alumine, substance un peu toxique pour les reins. La tôle émaillée libère des sels de plomb contenus dans ses colorants et si elle se fend, des particules chimiques très toxiques. Idem pour les céramiques si elles sont de mauvaise qualité. Le verre contient ou produit rarement du plomb et peut donc, s'il est de bonne qualité, être un matériau sain. Le nickel et le chrome (métaux toxiques) présents dans l'inox peuvent se libérer lors de la cuisson, c'est pourquoi il faut choisir un inox inoxydable ET stabilisé comme le 10/18. Source : Buddhaline.

¤ Optez pour des casseroles à fond plat de différents diamètres afin de s'adapter à chaque taille de plaque de la cuisinière. Choisissez leur des couvercles.

¤ La cocotte-minute (ou casserole à pression) consomme beaucoup moins d'énergie mais sa cuisson rapide et surtout à très haute température grille les nutriments présents dans les aliments. Préférez-lui le cuiseur-vapeur à étages (en acier inoxydable 18/10).

Moi je vous conseille la marque Baumstal qui propose une batterie de cuisine complète, durable, de haute qualité, garantie à vie en ce qui concerne leurs produits en inox.


 

Petits appareils


¤ Une bouilloire électrique, qui ne dévore pas beaucoup d'énergie, fera bouillir votre eau à la vitesse de l'éclair.

¤ Optez pour une cafetière à piston, évitez les cafetières électriques à dosette (type Senséo, Nespresso) qui engendrent beaucoup plus de déchets que nécessaire.

¤ Il existe de petits cuiseurs à riz dans lesquels la cuisson est rapide et saine.


Ustensiles


¤ Assiette et gobelets jetables, en plastique ou en carton, n'ont rien à faire dans la cuisine écocitoyenne. Même pour les pique-niques, optez pour un service réutilisable, tout ça afin de produire moins de déchets.

¤ Tasses, bols, assiettes peuvent être achetés en terre cuite chez un potier.

¤ Bannissez le "sopalin" qui ne peut être ni réutilisé ni recyclé. Torchons et éponges font très bien l'affaire pour essuyer, nettoyer, éponger...

¤ Le produit vaisselle doit être écologique afin de ne pas polluer les eaux des rivières.

¤ Pour le tri, la poubelle doit avoir plusieurs compartiments ou être différente selon les déchets.

¤ Le robinet doit être équipé d'un économiseur d'eau.

¤ Utilisez le papier aluminum le moins possible . Pour emballer les produits (goûters ou cinservation au frigo), préférez les emballages en plastique réutilisables (type Tupperwear).


Alimentation

¤ Achetez autant que vous le pouvez des produits bio. Je vous renvoie ici à l'article "Vous avez dit bio ?" qui rappelle les caractéristiques de l'agriculture biologique, saine pour l'homme et l'environnement.

¤ Achetez les aliments en vrac, que vous rangerez dans des bocaux en verre chez vous, ainsi que les formats familiaux ; c'est moins d'emballage gaspillé.

¤ Privilégiez les produits issus du commerce équitable.

¤ Mangez moins de viande. Pour produire 1kg de viande, il faut dépenser 10kg de céréales ! De plus, les élevages produisent beaucoup de gaz à effets de serre.

¤ Achetez des produits locaux.

¤ Achetez des produits frais de saison.

¤ Mangez ce que vous cultivez. Surgelez les excès de votre potager ou partagez avec vos amis. Faites vos propres conserves. Les conserves du supermarchés sont de très mauvaise qualité


Mobilier

¤ Une table et des chaises en bois, de récupération, ou réalisée à partir d'un bois écologique. Voir pour ça l'article "Des meubles en bois"


Posté par La griotte à 19:18 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

12 octobre 2005

Bébé tout beau tout bio

Un brin d'écolo et une dose de bio
dans le berceau

poupon1


Le Géant vert se penche aujourd'hui sur ces êtres miniatures énigmatiques que sont les bébés. Excusez-le par avance s'il commettait des fautes ou des gaffes car il n'a pas une grande expérience de ces petits modèles...
Nombre de parents, inquiets d'un avenir incertain sur une Terre menacée, agissent au quotidien pour laisser à leur enfants un environnement préservé. Perpétuer l'espèce rend forcément moins individualiste. Et pour que bébé grandisse bien, papa-maman se tournent vers l'éthique et le naturel : un esprit sain dans un corps sain. Consomm'acteurs les bébés ?


Un bébé, ça mange :


Comme pour les grands, le mieux c'est évidemment de choisir une alimentation biologique, car exempte de nitrates et de résidus de pesticides. En plus, bébé aide ainsi à protéger la terre et la condition animale. Il y aurait, de surcroît, plus de vitamines dans les fruits et légumes bio que dans les autres.
Il faut penser que si maman mange biologique (pendant la grossesse et l'allaitement), ce qu'ingère bébé l'est aussi.
Il existe des petits pots bio, petit + : bien souvent ils n'ont pas subi d'adjonction de sucre. Et rien ne vous empêche de préparer vous même purées, bouillies, et plus tard des petits plats, à base d'aliments bio.
Vous trouverez ce qu'il vous faut en biocoop, et les supermarchés s'y mettent aussi.

Un bébé, ça s'habille :

Là aussi, on peut faire primer le biologique, notamment grâce aux vêtements en coton bio : peignoirs, grenouillères, chaussettes, pyjamas... Il en existe toute une gamme. Vous pourrez aussi trouver des habits labellisés "commerce équitable". Et même parfois, certains vêtements donnent dans l'écologique ET dans l'éthique !
Privilégiez les chaussons et les bonnets en laine. C'est l'occasion de mettre au travail vos menottes tricoteuses.

Un bébé, ça se change :

Gros problème que celui des couches, dont la fabrication demande beaucoup (beaucoup) de papier, dont la composition comprend des agents chimiques et dont l'élimination entraîne une somme conséquente de déchets...
Les plus courageuses opteront pour les couches lavables, elles ont l'avantage, outre celui d'être écologiques, d'être plus économiques que les jetables. Un papier recueille les selles à jeter dans les toilettes, vous faites tremper les couches utilisées dans un seau d'eau (et quelques gouttes d'huile essentielle) puis en machine...
Vous pouvez aussi vous procurer des couches écologiques jetables.
Pour nettoyer les petites fesses de bébé, fabriquez-vous des lingettes en polaire (ou flanelle ou coton) que vous aspergerez de liniment oléocalcaire. Et ensuite machine...

Un bébé, ça se lave :

Bébé a la peau extrêmement fragile parce que perméable et mal protégée alors le choix du savon est important. Comme maman (et papa, ne soyons pas sexiste), il aura tout intérêt à puiser du côté bio pour l'hygiène...
Savons et shampoings au calendula sont très doux pour bébé, Weleda en propose une gamme.
Pour le corps (attention pique les yeux), vous pouvez utiliser du savon d'Alep labellisé Cosme-bio ou Nature et Progrès et complémenter par une huile/crème hydratante nourrissante.
Attention, les huiles essentielles ne sont pas préconisées pour les bébés !

Un bébé, ça joue :

Rien de tel qu'un doudou en coton bio, plus doux que le coton traditionnel (cultivé à grands renforts de pesticides) et que des jouets éthiques ! Noël approchant (ouiiiiiiii), je reviendrai très bientôt là-dessus. Privilégiez les jouets durables qui pourront se transmettre aux petits frères et soeurs, en matière naturelle comme le bois ou la laine, et de conception écologique.

Un bébé, ça voyage :

Pas facile de toujours porter bébé dans ses bras... Le porte-bébé sous forme d'écharpe, inspiré des mamans africaines et sud-américaines, conquiert ses adeptes en Occident.
Cela rassure bébé d'être collé au ventre ou au dos de maman et papa. Cela élimine les problèmes de poussette en ville (et à la campagne). Et un morceau de tissu, c'est plus rentable et mille fois plus écolo qu'une poussette en plastique et métal...


Des sites pour aller plus loin :

Maman Nature propose dans sa boutique tout le nécessaire du bébé consomm'acteur et fournit plein d'infos sur ses produits.
L'arbre à bébés vous explique pourquoi et comment utiliser les couches lavables, comment porter bébé en écharpe et vous donne des infos sur l'alimentation, la grossesse, l'éducation de bébé.
Eco-famille est un site informatif et dispose également d'une boutique où vous trouverez des couches lavables, des écharpes porte-bébés...
Un bébé au naturel, le site d'une association de "parentage naturel"
Peau à peau, site belge spécialisé dans le portage.
Laudamay, boutique écocitoyenne pour bébés et parents.
Le Monde de bébé, une autre boutique sur le net.
Les forums (cités à gauche) ont des rubriques liées à la maternité écocitoyenne.


Blogs de mamans écocitoyennes :


Le p'tit Lutin : quand Lutin ne nous livre pas ses ptits délices ou ses recettes de cuisine, elle nous parle de ses humeurs et surtout de sa Lutinette...
Maman sur sa planète : à ses côtés, Mam' a deux beaux garçons qui s'appellent Malo et Goulven : école à la maison, éducation douce et alternative...
Ku, Malo ou la vie en vert : Ku a aussi un petit Malo à la maison et s'est lancée depuis peu dans l'engagement écocitoyen.
Famille Nature : Maman Bulle : sa maison, le maternage écocitoyen et surtout sa petite Eva...

Posté par La griotte à 23:27 - - Commentaires [13] - Permalien [#]

10 octobre 2005

Malade...

Article "Bébé tout beau tout bio" en attente
pour cause de lecturite harrypotteresque aiguë...


Posté par La griotte à 22:04 - - Commentaires [13] - Permalien [#]

03 octobre 2005

Cocooning écologique

PRODUITS ET TRI
DANS LA SALLE DE BAIN


savon1

Elle ressemble à quoi la salle de bain écologique ?
C'est la question que le Géant vert s'est posé aujourd'hui. Que ce soit pour elle ou pour lui, il existe des tas de produits écologiques qui offrent une bonne alternative aux produits toxiques et polluants habituels. Quant à la poubelle, à la salle de bain comme à la cuisine, elle mérite de se diviser en deux compartiments : le jetable et le recyclable.



Dans la douche

¤ une pomme de douche économique qui permet de dépenser moins d'eau (sans manquer de pression) et de stopper l'eau pendant le savonnage.
¤ un pain de savon (type Marseille) qui contrairement aux gels douche du commerce n'agresse pas la peau, est naturel et biodégradable.
¤ un shampoing biologique : 100% végétal, sans conservateurs de synthèse, non testés sur les animaux, parfumés aux huiles essentielles, doux pour vos cheveux.


Sur le lavabo


¤
Un mousseur sur le robinet pour économiser de l'eau.

¤
Une brosse à dents à tête changeable : on en trouve dans tous les supermarchés, c'est toujours un manche en moins à fabriquer, à emballer et à acheter. A tester : la brosse à dents solaire grâce à laquelle on n'a plus besoin de dentifrice... On oublie la brosse à dents électrique, pour le même résultat, votre main ne gaspillera pas d'énergie !
¤ Un dentifrice biologique, naturel, sans additifs, conservateurs et colorants de synthèse, généralement à base d'argile verte. Choisir un tube en plastique (plus facile à vider entièrement de son contenu) grand format et qui ne soir pas suremballé dans une boîte en carton. On peut aussi le fabriquer soi-même : recette de Loin devant.
¤ Un verre pour se rincer la bouche sans gaspiller d'eau en laissant couler le robinet.

¤ Un pain de savon (type Marseille) : pour se laver les mains mais aussi pour remplacer la mousse à raser.
¤ Un blaireau pour faire mousser le savon et l'étaler sur le visage avant rasage.
¤ Un rasoir manuel dont vous changerez les lames une fois usées. On évite les rasoirs jetables, les rasoirs électriques et les rasoirs à pile (... si c'est pas ridicule cette idée !)
¤ Un après-rasage biologique (les produits pour hommes s'y mettent aussi...)

Sur les étagères


¤ Un déodorant à bille ou à pompe. En bio, la référence, c'est Deoroche. Les déodorants aérosols contribuent à l'effet de serre.
¤ Une eau de Cologne ou des huiles essentielles font office de parfums, si vous appréciez leurs odeurs un peu fortes

¤ Des cotons à démaquiller bio. Raffa vous propose une alternative durable aux cotons : ses tites néponges. On oublie tout de suite les fameuses lingettes qui envahissent les rayons des supermarchés pour tout et n'importe quoi, en plus d'être anti-écologiques au possible, elles agressent la peau. Vous pouvez utiliser des gants éponge si vous les laver très régulièrement.
¤ Un démaquillant biologique pour les yeux et du savon pour se nettoyer le visage.
¤ Un cure-oreille (en pharmacie ou sur internet) pour remplacer les cotons-tiges jetables.

¤ Des cosmétiques biologiques, certifiés par Ecocert : naturels, non testés sur les animaux, sans colorants de synthèse ni conservateurs. Voir mon article datant du 4 juillet. Du maquillage aux crèmes hydratantes et autres produits corporels, faites attention à leur composition et évitez les produits suremballés.

¤ Un peigne en bois pour les cheveux.

Près des toilettes

¤ Du papier toilette recyclé.

¤ La coupe menstruelle est une bonne alternative aux protections hygiéniques jetables comme les tampons et les serviettes. Vous trouverez toutes les informations sur le site de Mooncup ou celui de Divacup.



Ce qu'on n'utilise pas :

- les lingettes
- le sèche-cheveux (à moins que vous deviez sortir dans l'immadiat, que vos cheveux soient mouillés et que ce soit l'hiver... Le Géant vert ne voudrait pas que vous preniez froid)

Ce qu'on trie pour le recyclage :

- les flacons de produits vides en plastique avec leurs bouchons.
- les emballages en carton


Posté par La griotte à 21:57 - - Commentaires [33] - Permalien [#]

25 septembre 2005

Seyes

S'habiller écologique et éthique

seyes

Une fois n'est pas coutume, le Géant Vert va faire un peu de publicité...
Ils s'appellent Hervé Guétin et Stéphane Martin et ils viennent de créer leur ligne de vêtements : Seyes.
Leur principe : le textile éthique.
Pour l'instant, leur gamme compte 7 pullovers (4 destinés aux femmes et 3 aux hommes), confortables et modernes.


Une démarche écocitoyenne

Utilisation de coton biologique
Engagement de commerce équitable
Politique de conception écologique et éthique
Totale transparence sur le processus de fabrication

.
Cela vous coûtera entre 80 et 100€ selon le modèle alors évidemment on ne peut pas refaire sa garde-robe d'un claquement de doigt mais l'hiver arrive et Noël avec lui, alors peut-être qu'un pull éthique serait le bienvenu sous le sapin...

La petite touche que j'aime : la "graine" Seyes, bouton importé du Brésil cousu à la main sur tous les vêtements.

Leur site est beau et clair. Vous y trouverez, en plus de leurs produits, toutes les données concernant leur démarche et leur engagement dans une mode éthique.
J'aime particulièrement la page qui retrace le processus de fabrication d'un de leur pullover : ici. Très bon exemple de leur optique de transparence et mine d'informations sur l'alternative écologique textile pour les lecteurs écocitoyens que nous sommes.

Très bonne continuation à Hervé et Stéphane.
J'en profite pour signaler que vous pouvez les retrouver, ainsi que d'autres créateurs et associations, du 7 au 9 octobre 2005 au Salon de la mode éthique à l'Espace des Blancs Manteaux à Paris.

.

Posté par La griotte à 16:54 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

24 septembre 2005

10 000 visiteurs


Aujourd'hui, j'ai envie de vous faire partager les coulisses du blog.

A l'heure où je vous écris et depuis le 5 juin 2005, date de sa création,
le blog a reçu 10 210 visites dont 6567 uniques et 4545 ce dernier mois
de France, Belgique, Suisse, Canada, Maroc, Italie...

Chaque jour, vous êtes maintenant en moyenne 143 à venir me rendre visite
et vous avez même été 227 le 12 septembre !

Vous atterrissez bien souvent ici après avoir fait une recherche sur Google,
de l'évier bouché au GPL en passant par les cosmétiques bio...
Beaucoup arrivent de Canalblog ou m'ont ajoutée dans leurs favoris.
Et vous êtes nombreux à venir de chez Raffa ou de Quotidien durable
et encore d'autres blogs m'ayant gentiment intégrée en lien.

Ces bons résultats et surtout cette progression constante dans le nombre de visites me font imaginer avec beaucoup d'espoir les "petits" Géants Verts qui sommeillent en chacun de nous. Et je me dis qu'on n'est pas si loin de constituer une grande communauté rassemblée autour du même intérêt : l'engagement individuel dans la protection de la planète.
Avec vous, chaque jour depuis 4 mois, je me suis imprégnée de cette idéologie écocitoyenne. Elle est devenue pour moi un véritable moteur de vie qui m'engage à lutter
au quotidien pour la sensibilisation de l'homme à l'importance de son environnement. Forte de vos encouragements et bien entourée, j'ai créé l'association L'écocitoyenne.

Parce qu'Internet, de par sa forte accessibilité, me permet de toucher un large public, je travaille actuellement sur la création d'un webzine gratuit dans lequel j'aborderai avec mon équipe des sujets liés à l'écologie. Sa sortie sera évidemment annoncée sur ce blog et j'espère que vous y trouverez un peu de ce qui vous plait ici.

Pour finir, un grand
MERCI
aux sceptiques comme aux convaincus
aux amis comme aux inconnus
aux silencieux comme aux bavards

et on se retrouve très vite pour un nouvel article.
Le Géant Vert n'a pas encore dit son dernier mot !



Posté par La griotte à 21:09 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

20 septembre 2005

Ménage écologique

CHASSEZ LES POLLUANTS
NETTOYEZ ECOLO

seau

Nous nettoyons pour nous protéger des microbes et ce sont les nettoyants, toxiques, qui affectent notre organisme. En utilisant les désinfectants traditionnels, nous entrons en contact avec les produits chimiques qu'ils contiennent et qui représentent des risques pour notre système nerveux, hormonal et nos organes. Ils sont responsables de nombreuses allergies et de problèmes cutanés.

Ces produits, évacués dans les toilettes ou les éviers, rejoignent les égoûts jusqu'aux stations d'épuration qui n'arrivent pas à les traiter. Ils se retrouvent donc finalement dans nos rivières et dans la mer.

Les détergents (source de corps gras, d'acide sulfurique, de phosphates, de décolorants) et l'eau de Javel sont donc à proscrire. Bannissez également les lingettes jetables, qui multiplient par 20 fois le poids des déchets liés au ménage et par 12 les dépenses qui y sont consacrées ; utilisez des éponges, des torchons, des microfibres. Evitez également les aérosols qui même quand ils ne contiennent pas de gaz CFC et respectent la couche d'ozone sont toxiques, préférez-leur des vaporisateurs manuels. Encore une fois, privilégiez absolument le durable.


Il existe de nombreuses alternatives écologiques aux produits habituels :

¤ Les produits verts : ils portent l'écolabel (la marguerite européenne ou le sigle NF Environnement)
¤ Le vinaigre blanc : il nettoie et désinfecte les vitres, la céramique, les miroirs, les sols...
¤ Le savon : il nettoie surfaces et textiles
¤ Les cristaux de soude : ils désinfectent, nettoient les taches, dégraissent...
¤ Le bicarbonate de soude : il débouche les éviers, s'attaque au calcaire, au tartre...
¤ Le citron : il fait reluire les cuivres, l'aluminum, le laiton...
¤ Le papier journal : roulé en boule, il nettoie les vitres.
¤ L'eau salée : elle fait briller le cristal et la porcelaine.
¤ La cire d'abeille : elle protège et fait briller les parquets et les meubles.


Quelques liens pour approfondir :

Maison bio
Le Grand Ménage : le blog de Raffa
L'observatoire de la consommation durable


Posté par La griotte à 00:24 - - Commentaires [16] - Permalien [#]

09 septembre 2005

Poubelle au régime

PRODUISEZ MOINS DE DECHETS

poubelle


Quand le Géant Vert marche dans les rues après 18h, il voit des monceaux de poubelles étalés sur les trottoirs, que ce soit celles de tri ou les autres, il peut être sûr de croiser plusieurs sacs ou un bac rempli tous les 5 mètres. Notre étourdissante société de consommation est aussi une société du tout-jetable.

En France, c'est environ 1kg de déchets que chaque Français place quotidiennement devant sa porte. L'ADEME rapporte que chacun d'entre nous produit en moyenne 353 kg de déchets par an, ce qui équivaut à 1,4 tonnes pour une famille de 4 personnes.

Nos communes s'investissent dans le recyclage et ramassent les autres déchets, mais le problème reste double : fabriquer et détruire ce qui alimente chaque jour nos poubelles est polluant. Les usines d'incinération émettent quantités de particules toxiques dans l'atmosphère : oxydes d'azote, dioxines, dioxyde de soufre, furanes et si vous brulez vous-même vos déchets (dans la cheminée ou au fond du jardin), le constat est pire puisque vous produisez ainsi jusqu'à 1000 fois plus de ces particules qu'un incinérateur !

La première solution pour enrayer cela, on l'a déjà vu, c'est de faire du compost avec nos déchets organiques, c'est propre, pratique et écologique. Je vous renvoie à l'article du 28 juin 2005, dans la catégorie "tri des déchets", pour plus d'informations.

Vous pouvez également agir à la base, parce qu'en tant que consommateur, c'est vous qui orientez les règles du marché. Pour cela, 2 perspectives : privilégier le durable au jetable et traquer le sur-emballé.


10 conseils pour réduire ses déchets :

¤ Compostez.

¤ Achetez des produits que vous garderez longtemps : les utiles, les réutilisables, les rechargeables...

¤ Privilégiez les bouteilles en verre (réutilisables et recyclables à l'infini) aux bouteilles en plastique. Pour l'eau, buvez celle du robinet (cf article sur les bouteilles) ou achetez une fontaine, c'est toujours moins de plastique pour contenir l'eau et les emballer.

¤ Optez pour les formats familiaux, à condition évidemment que ce soit le même emballage qui entoure les produits. Evitez absolument la promotion qui emballe d'un film plastique 3 paquets différents. Par contre, choisissez
          - une grande barquette de viande plutôt que plusieurs petites
          - 1kg de spaghettis plutôt que 500g
          - la bouteille d'huile d'1 L au lieu de la petite
          - le gros flacon de shampoing plutôt qu'une marque différente pour tous
          - le paquet de 5kg de lessive plutot que celui d'1kg (ça c'est pour ceux qui seraient pas encore passés aux noix de lavage ;-)...
          - le thé en vrac plutôt que des sachets
          - le pain de savon (de Marseille par ex) plutôt que le gel douche
          - ...

¤ Préférez les produits emballés dans du carton plutôt que sous plastique ou blister qui ne se recyclent pas. C'est valable pour les pâtes, le riz, les ampoules...

¤ En règle générale, évitez tout produit sur-emballé inutilement.

¤ Au rayon primeurs, n'utilisez les sacs plastiques (ou les sacs en papiers à la biocoop) que pour les aliments qui ne peuvent être pesés autrement. Vous laverez fruits et légumes à la maison.

¤ Emportez toujours un sac réutilisable avec vous et refusez ainsi les sacs jetables que tous les commerçants nous proposent trop facilement. En plus de produire moins de déchets, l'idée, c'est de les inciter à demander à leurs clients s'ils veulent un sac plastique et pas d'en faire un geste automatique.

¤ Utilisez le papier sur toute sa surface (c'est-à-dire recto/verso)

¤ Faites recharger vos cartouches d'encre pour imprimante. Il existe des kits pour le faire soi-même mais dans de nombreuses villes, vous trouverez un magasin qui propose ce genre de service. En plus, ça vous coûtera moins cher que d'en acheter une neuve. Le Géant Vert a essayé les kits mais ça ne s'est pas révélé concluant alors maintenant il va à Cartridge World et là, on lui recharge ses cartouches proprement en 15 minutes pour 2 fois moins cher que leur valeur et on lui met dans un petit sac en papier recyclé. A Poitiers, ils sont super sympas, branchés écolo et ils soutiennent une association qui récupèrent les vieilles imprimantes pour les bidouiller afin de les envoyer en Afrique.

.

Posté par La griotte à 22:00 - - Commentaires [19] - Permalien [#]

07 septembre 2005

Non mais quelle blogueuse celle-là !


Juste un petit mot pour vous dire que
La griotte s'est associée à son Loup
pour créer un blog gourmand
(qui n'oubliera pas de promouvoir le bio)
A table !

http://faimdeloup.canalblog.com


PS : Pas de soucis, le Géant Vert continue de mettre à jour le sien...



Posté par La griotte à 01:13 - - Commentaires [4] - Permalien [#]